Lucie Aubrac
Collège
Eyguières
 

Opération Cormier (I)

samedi 5 décembre 2015, par M. Delerce

A partir de 1990, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) d’Avignon a développé des recherches sur le Sorbier domestique (Sorbus domestica L) appelé aussi "Cormier".

JPEG - 98.9 ko
Au pied du Cormier du quartier des coudoulières - fin novembre 2015 -
JPEG - 91.9 ko
Récolte de cormes sur le parking des enseignants - fin novembre 2015 -

Les chercheurs ont ainsi développé un protocole pour faciliter la germination des graines des cormes, nom du fruit des cormiers.

JPEG - 103.4 ko
Club Sciences et Jardin - Extraction des graines de cormes.
Précisons que les cormes, lorsqu’elles sont bien mûres - on dit qu’elles sont blettes -, ne sentent pas vraiment la rose ... Bravo aux jardiniers pour leur ténacité !

Les cormes sont dépulpées : en enlève la pulpe (la "chair" du fruit) pour extraire les graines, qui possèdent un tégument (une "enveloppe") brune.

Les graines obtenues sont ensuite rincées et séchées, pour être conservées en chambre froide (+2°c et +4°c).

Elles y resteront pendant 100 jours.D’autres étapes suivront ...

Les informations sur la multiplication du Cormier sont issues d’un article  :"Comment domestiquer le Cormier (Sobus domestica) ? Bilan des recherches sur la multiplication sexuée et végétative", rédigé par Michel Bariteau, Patrice Brahic et Jean Thévenet, et paru dans "forêt méditerranéenne", en mars 2006.
 
Collège Lucie Aubrac – Quartier des coudoulières - 13430 Eyguières – Responsable de publication : Mme Masmoudi
Dernière mise à jour : mardi 25 avril 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille