Lucie Aubrac
Collège
Eyguières
 

Investigations autour de la qualité de l’eau (Physique-Chimie-SVT)

lundi 14 décembre 2015, par M. Delerce

Une fiction présentée aux élèves les entraîne à envisager :
- un problème technique au niveau de la station d’épuration de la cité, qui aurait causé ...
- une perturbation de la qualité biologique du cours d’eau dans lequel se jettent les eaux traitées par la station d’épuration.

En physique-chimie, il s’agit de travailler sur les modalités possibles pour séparer les "macro-déchets" de l’eau d’une station d’épuration.

JPEG - 33.3 ko
Utilisation d’une grille
JPEG - 30.5 ko
Utilisation d’une pièce de coton à maillage fin
JPEG - 31.3 ko
Utilisation d’une chaussette à maillage large
JPEG - 28.9 ko
Utilisation d’un papier filtre

Différents essais, sur une eau boueuse, ont pu être pratiqués, notamment lors de la sortie commune Sciences et Technologie, afin de manipuler différents types de filtre, aux pores de taille différente.

A la suite des étapes de décantation et de filtration, l’eau apparaît plus claire : ce sont deux étapes clefs du fonctionnement d’une station d’épuration.

En SVT, divers êtres vivants ont été récoltés dans un cours d’eau traversant la cité.

JPEG - 71 ko
Pour certains êtres vivants, la loupe binoculaire est nécessaire pour relever les caractères de l’animal.
JPEG - 58.4 ko
Des crustacés (ici un gammare) ont été récoltés puis relâchés ; on observe (x20) les éléments que possèdent l’animal : ses caractères.
JPEG - 58 ko
Deux types de gastéropodes étaient à l’observation puis rendus à leur milieu de vie : des limnés et des planorbes.
JPEG - 65.2 ko
Les batraciens (ici, une rainette verte), sont des animaux protégés, ils ont été remis dans leur environnement après observation.

L’identification de chaque être vivant récolté, à partir de leurs caractères, nous permet de rechercher les caractéristiques de leur milieu de vie, et donc de connaître leur besoin pour vivre.

En ce qui concerne les êtres vivants récoltés, les besoins correspondent à des milieux aquatiques de qualité moyenne à bonne. Cette qualité est notamment déterminée par la clarté de l’eau et sa quantité en dioxygène, qui garantit la respiration.

JPEG - 68.2 ko
Des poissons (ici, alevin d’ablette) ont également été observés et relâchés dans leur environnement naturel.
Ainsi, en fonction de leurs besoins pour vivre, certaines espèces sont utilisées comme des bio-indicateurs de la qualité de l’eau. Une modification des caractéristiques d’un milieu, pourra entraîner une modification de la répartition des espèces de ce milieu et donc des perturbations des équilibres biologiques de ce même milieu.
 
Collège Lucie Aubrac – Quartier des coudoulières - 13430 Eyguières – Responsable de publication : Mme Masmoudi
Dernière mise à jour : vendredi 23 juin 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille