Lucie Aubrac
Collège
Eyguières
 

Traces de vie dans les Alpilles...

jeudi 3 octobre 2019, par M. Delerce

Quelques pas dans les Alpilles nous donnent l’occasion d’observer certaines traces qui trahissent la présence de divers êtres vivants.


Des cônes de Pin d’Alep (Pinus halepensis) presque entièrement décortiqués sont les restes d’alimentation de l’Ecureuil (Sciurus vulgaris) dont les effectifs augmentent depuis le début du siècle, profitant de la reconquête d’anciens terrains agricoles par la végétation.
JPEG - 55.5 ko
Crottes et restes d’alimentation

JPEG - 54.7 ko
TERRIER 25cm de haut 20cm de large

Les crottes présentes sur le sol font plus de 8cm, et sont composées d’une grande quantité de poils : ce sont celles d’un Renard (Vulpes vulpes), qui a mangé un autre mammifère.
Non loin de là, un terrier, trahit sa présence.

Une association pour mieux connaître la faune sauvage et réfléchir sur la place de l’Homme dans la nature :
http://www.roc.asso.fr/protection-f...
Des consignes dans le cadre de la découverte d’un animal sauvage blessé :
http://www.sauvegarde-faune-sauvage...
JPEG - 104 ko
Cadavre d’un Renard
Dimensions moyennes du crâne des renards : Longueur entre 129 et 152 mm ; largeur entre 71 et 85 mm

Mais malheureusement, ce n’est plus lui qui l’occupera ! En revanche, son cadavre devient une source d’alimentation pour une grande quantité d’êtres vivants. Ces derniers assureront sa décomposition.

 
Collège Lucie Aubrac – Quartier des coudoulières - 13430 Eyguières – Responsable de publication : Mme Masmoudi
Dernière mise à jour : mercredi 16 octobre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille